C’est avec un accueil chaleureux que Stéphanie nous a reçus dans sa ferme pendant environ 2 heures, le 12 juin 2021 à Faye-la-Vineuse.

Voici un résumé de ce que nous avons appris :

Stéphanie Cailleteau n’est pas née agricultrice mais s’est mariée avec un agriculteur et c’est après une carrière de comptable qu’elle décide de reprendre la production d’asperge laissée par sa belle-mère. C’était en 2005.  Elle exploite aujourd’hui 5 hectares d’asperge, 5 ares de safran et 5 ares d’artichaut. La ferme est en agriculture biologique depuis 2018.

La commercialisation de ses produits se fait en circuits courts (vente à la ferme, magasins de producteurs, amap, marché) et à l’exportation en France pour des magasins bio.

Stéphanie fait transformer une partie de ses asperges en soupe et crème ce qui lui permet d’écouler les produits en dehors de la saison de récolte.

Environ 15 variétés différentes d’asperge, plus ou moins précoces, sont cultivées sur la ferme. La récolte se déroule entre début avril et mi-juin et cela représente chaque année environ 15 tonnes d’asperges blanches et 4 tonnes d’asperges vertes. Une fois plantées les asperges poussent pendant environ 10-11 ans.

Nous avons découvert que les asperges vertes et blanches étaient issues de la même variété et que la couleur changeait en fonction de l’accès à la lumière. La blanche n’a pas vu le soleil, elle est cueillie avant qu’elle ne sorte de terre, c’est pour cette raison que les buttes pour ces asperges sont hautes de 45-50 cm. La violette (à ne pas confondre avec la pourpre qui est une autre variété) a vu le soleil quelques heures et la verte est non buttée et a donc profité du soleil.

La récolte des asperges se fait manuellement, tous les jours en saison. C’est pour cela que Stéphanie doit embaucher une dizaine d’employés saisonniers, elle nous confie rencontrer de grandes difficultés pour recruter. Afin de se faciliter le travail elle utilise de petits véhicules électriques sur lesquels elle peut s’allonger sur le ventre et récolter ainsi les asperges sans se « casser le dos ».

Une fois récoltées les asperges sont lavées, coupées et triées grâce à une trieuse automatisée. Elles sont ensuite placées en chambre froide à 4 degrés.

A la fin de la visite Stéphanie nous a fait déguster une délicieuse quiche aux asperges faite par elle-même.

Merci à Stéphanie pour son accueil et le temps qu’elle a consacré à répondre à nos questions!

Contactez-nous!

par courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

par téléphone: 02 47 54 80 76

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations (3 à 4 envois par an)
N'oubliez pas ensuite de confirmer votre inscription!

L'agenda de l'AMAP

Des producteurs bio et locaux!