Et que de projets en perspective!...

Nous étions réunis ce vendredi 28 février, amapiens de la Choisille et amapiennes de la Grenouillère, et inversement, autour de Fabian et Justine.

Chaque année, notre maraîcher Fabian Jaubertou fait le bilan de l'année écoulée et présente les projets à venir. Le premier, en cours, est le projet d'association avec Justine Moreau, jeune maraîchère qui œuvre depuis un an déjà aux Jardins de la Butte, dans le cadre du dispositif "Paysans créatifs".

En début de réunion, Justine et Fabian ont pris le pouls de l'assistance. Les petits cercles d'amapien·ne·s ont fait part tour à tour des expériences de chacun·e sur son appartenance à l'Amap et sur les légumes proposés. Tant du point de vue de leur diversité, de la quantité comme de la qualité des produits, unanimement reconnue. Fabian a aussi noté les souhaits, les envies... pour 2021, car la nouvelle saison est déjà planifiée!

Le point positif de l'année écoulée a été leur faculté à tous les deux à gérer la forte augmentation de production. En effet, 2019 a vu la création de l'Amap de la Grenouillère à Tours Nord, troisième Amap approvisionnée par les Jardins. C'était l'objectif fixé il y a un an-et-demi: objectif atteint!

Les difficultés ont été de taille également. Doryphores ravageant les pommes de terre, altises friandes des choux, petits rongeurs s'occupant des patates douces: nos amies les bêtes sont bien gentilles mais parfois déprimantes! Des produits phytosanitaires — autorisés en agriculture biologique — pourraient parfois être utilisés pour pallier ces problèmes, mais ils sont souvent non-sélectifs: ils mettent donc fin à toute vie d'insecte, coccinelle ou autre. Cet usage ne répond pas à l'éthique que se sont fixés les maraîchers de nos Amaps, éthique partagée par les amapien·ne·s. La solution: encore plus de rigueur et d'attention! Pas facile, quand on sait par exemple que certaines cultures n'autorisent pas la moindre erreur: 3 jours de retard dans les semis ou le repiquage des salades par exemple, à une période où on ne compte plus les heures de travail, peuvent avoir de fâcheuses conséquences à cette échelle.

Fabian — comptable de formation, rappelons-le — a ensuite présenté les chiffres, et a indiqué une augmentation de 1€ du prix des paniers, dans la perspective d'une rémunération correcte de Justine et de lui-même. Et parmi les projets à venir, citons la réfection d'un hangar pour divers usages, la construction d'un deuxième poulailler, mais aussi la plantation de 2000 arbres sur une parcelle de la ferme. Autant d'images réjouissantes dans nos têtes, qui se sont figées le temps d'une pose.

Une partie des amapiens de la Choisille et de la Grenouillère

Contactez-nous!

par courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

par téléphone: 02 47 54 80 76

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations (3 à 4 envois par an)

L'agenda de l'AMAP

Des producteurs bio et locaux!